La place du marché Et la mairie de Lügde

Une place pleine d’Histoire

Depuis la fondation de la ville en 1245, la place du marché a toujours été au centre des activités et de la vie de la ville : un point de rencontre pour les habitants, un lieu pour les fêtes et une place de marché. On porta également une attention particulière à une urbanisation représentative, et c’est ainsi qu’on trouve depuis lors la mairie à cet endroit.

La mairie a brûlé à de maintes reprises lors d’incendies et a été reconstruite à chaque fois. Nous n’avons que peu d’éléments des apparences précédentes du bâtiment. Les traces restantes laissent penser que la mairie construite en 1548 était de style renaissance, comme les mairies à Blomberg et Schwalenberg. Lors du dernier grand incendie de 1797, la mairie fut totalement réduite en cendres. Le 30 avril 1799, la reconstruction débuta, cette fois dans un style classique comme maison à colombage. Chose inhabituelle pour l’époque, on se passa du restaurant de mairie, le « Ratskeller », lors de la reconstruction. Le bail du Ratskeller avait toujours été une source de revenus importants pour la ville, car cela avait longtemps été le seul lieu de la ville où on était autorisé à boire du vin.

Dans les années 50 et 60, la « mode » dans beaucoup de villes allemandes fut la démolition de vieux bâtiments. C’est ainsi que la mairie de Lügde dut elle aussi être détruite pour céder la place á une nouvelle construction, inaugurée le 4 mars 1965.
Dans les années 80 un nouveau mode de penser se développa et la sauvegarde de bâtiments historiques, particulièrement des maisons à colombage représentatives de la ville, gagna peu à peu en importance et fut dès lors favorisée.

La place du marché a toujours été entourée d’auberges. Parmi les plus intéressantes, «l’ange doré», situé du côté nord-ouest vers la Vordere Straße. Sa particularité était sa grande terrasse ouverte vers l’avant et qui fut détruite lors de la réorganisation de la place dans les années soixante. C’est ici que le prince de Prusse Frédéric-Guillaume de Brandenburg aurait séjourné lors de « la rencontre des princes » pendant l’été 1681. Ne trouvant pas de logement à Pyrmont il y vécut trois semaines entières avec sa suite qui se composait entre autres d’une cour de 130 personnes et de 700 dragons.

Les premiers jours de la rencontre furent assombris par une pluie continue et des querelles de cérémonie entre les cours de Lügde et d’Oesdorf. Excepté lors des cures où l’on buvait l’eau thermale de Pyrmont dans l’allée centrale, les participants de cette rencontre se croisaient à peine. Cela changea radicalement lorsque les Brandenburg invitèrent les autres altesses le 9 juillet 1681 pour un festin à Lügde. Peu à peu la tension se dissipa et une conversation s’engagea qui changea bientôt l’atmosphère pour transformer cette soirée en un évènement gai et réjouissant.

Ce « festin de Lügde du 9 juillet » est considéré comme le tournant décisif de la rencontre princière de l’été de Pyrmont. Le même jour, le temps changea également et les jours suivants eurent lieu presque quotidiennement des festivités dans la vallée de la Emmer.

Vous trouverez des informations complémentaires et la liste des participants au «festin de Lügde» sur www.luegde.de.